Organisation

LA DIRECTION GÉNÉRALE

L’Agence est dirigée, depuis le 3 janvier 2022, par M. David Barjon, architecte et urbaniste général de l’État.


Le directeur général préside chaque semaine le comité de direction (CODIR) composé du directeur adjoint au directeur général, de cinq directeur.rice.s chargé.e.s du pilotage et de la coordination des équipes de projet, de la secrétaire général et de la directrice de cabinet.


Le CODIR est l’instance au sein de laquelle sont discutés les axes stratégiques des dossiers confiés à l’APIJ et sont établis les documents de référence et décisions du directeur général. Le CODIR organise également les modalités d’application des actes du conseil d’administration.


Ce comité est complété par un conseil de direction mensuel auquel participent les membres du CODIR, les directeur.rice.s de programme, les chef.fe.s des services transversaux et l’agent comptable.


Ce conseil est tout à la fois un lieu d’information et de présentation de l’activité générale et des démarches transversales, et un lieu d’échange où chacun peut porter à l’ordre du jour des thématiques nécessitant d’être débattues.

LES DIRECTIONS DE PROGRAMME, EN CHARGE DE LA CONDUITE DES OPERATIONS

L’Agence compte 15 directions de programme chargées de mener à bien l’ensemble des projets pénitentiaires et judiciaires confiés à l’Agence par sa tutelle, dont deux sont basées en Guadeloupe pour la conduite des projets sur les deux départements des Antilles.


Les équipes conduisent les opérations depuis les études préalables jusqu’au parfait achèvement, puis au quitus. Composées de chef.fe.s de projet, d’un.e assistant.e et s’appuyant sur des secrétariats mutualisés, ces équipes sont dirigées par un.e directeur.rice de programme, lui-même piloté par l’un.e des cinq directeur.rice.s opérationnel.le.s. La pluralité des profils au sein d’une même équipe (architectes, ingénieur.e.s, urbanistes, etc.) assure l’expertise nécessaire à la conduite des projets et permet de gérer les opérations à tous les stades.

TROIS VOLETS D’EXPERTISE TECHNIQUE

En appui aux directions de programme, trois directions déploient leur expertise très en amont, en phase d’études, au fil des étapes des projets, puis en post-réception via l’organisation d’audits.

 

La direction de la programmation et de la prospective (DPP)

Spécialisée dans la programmation architecturale, fonctionnelle et technique des espaces et des bâtiments, la DPP établit les référentiels de programmation judiciaire et pénitentiaire en réponse aux souhaits d’organisation fonctionnelle exprimés par le Chancellerie, et conduit toutes les réflexions prospectives dans ce domaine. Elle veille à la bonne prise en compte et à la transmission des évolutions programmatiques dans les projets conduits par les équipes opérationnelles. L’objectif est de contribuer à la maîtrise de la qualité d’usage des espaces et des bâtiments, à l’optimisation des coûts, à l’homogénéité entre les opérations. Elle assure la capitalisation des retours d’expérience et anime les échanges avec les services des tutelles préparant les arbitrages de la Chancellerie.

 

La direction de la qualité de la construction (DQC)

La qualité des constructions dépend de l’ensemble des acteurs qui interviennent lors de la construction d’un bâtiment. Cela passe notamment par une conception réfléchie, une bonne coordination des corps de métier et une mise en oeuvre des produits et procédés dans le respect des normes et règles professionnelles, afin de limiter les risques de sinistralité au cours de la vie du bâtiment. la direction de la qualité de la construction sensibilise les intervenants à l’acte de construire en présentant des retours d’expérience et en renforçant les contrôles qualité en phases de conception et exécution.

 

Le service foncier et de l’urbanisme

Le service foncier et de l’urbanisme a la charge de la maîtrise foncière, par la voie amiable ou par expropriation, des parcelles d’assiettes des projets pilotés par l’APIJ ainsi que dans la conduite de toutes les procédures administratives nécessaires à la maîtrise du foncier, à la mise en compatibilité des documents d’urbanisme et à l’obtention des autorisations environnementales. Le service foncier et urbanisme apporte également un appui juridique aux directions de programme sur les problématiques se rapportant aux volets foncie rurbanisme- environnement des projets judiciaires et pénitentiaires, et s’assure du respect des engagements pris dans ces domaines.

DES SERVICES TRANSVERSAUX EN SOUTIEN

Les directions de programme bénéficient d’un appui transversal en matière juridique, de communication, gestion des connaissances, gestion des ressources humaines, gestion budgétaire et comptable, ainsi qu’en soutien logistique et  développement des systèmes d’information. Ces services, à l’exception de la communication sont regroupés au sein du secrétariat général de l’APIJ.