Maison d’arrêt de Nantes

Construction d’un établissement pénitentiaire en partenariat public-privé

La maison d’arrêt de Nantes a fait l’objet avec le centre pénitentiaire situé à Annœullin dans l’agglomération de Lille et le centre de détention situé à Réau en Ile-de-France d’un contrat de partenariat public privé par l’APIJ, au sens de l’ordonnance du 17 juin 2004. C’est le troisième contrat de partenariat public-privé signé par l’APIJ, après les deux premiers contrats signés en AOT-LOA.
Ce contrat a permis de confier à une société privée le financement, la conception, la réalisation des établissements pénitentiaires ainsi que l’entretien, la maintenance et pour la première fois des prestations de service pendant une durée de 27 ans.
La maison d’arrêt de Nantes comporte également sur son site un quartier courtes peines de 60 places destiné à accueillir des détenus condamnés à une incarcération de courte durée.
Le chantier a été provisoirement suspendu pour permettre les opérations de dépollution. Ces opérations se sont déroulées durant l’année 2009 ce qui a permis un redémarrage des travaux le 17 décembre 2009.
Courant 2010, suite à la nouvelle loi pénitentiaire, un effort particulier a été étudié avec la DAP pour faire aboutir un projet de verdissement des espaces extérieurs en enceinte pénitentiaire. Ce projet a été mis en œuvre avant l’arrivée des détenus.

  • études
  • Travaux
  • livré

MODE DE DEVOLUTION

PPP

CONTRACTANTS

Société de projet : Théia
Maîtrise d'oeuvre : Synthèse Architecture, Alain Derbesse Architecture, Y Ingénierie, Egis Aménagement
Entreprise : Bouygues Construction

CALENDRIER

20 février 2008 : signature du contrat de partenariat
22 juillet 2008 : obtention du permis de construire
28 juillet 2008 : démarrage du chantier
Décembre 2009 : reprise du chantier après les travaux de dépollution pyrotechnique
Décembre 2011 : livraison de l'établissement

CHIFFRES CLÉS

570 places
2 quartiers centre de détention pour hommes de 210 places
1 quartier de maison d'arrêt pour femmes de 40 places
1 quartier d'accueil de 30 places
1 service médico-psychiatrique régional de 20 places
1 quartier courte peine de 60 places
31 000 m² surface hors oeuvre nette

LETTRE D'INFORMATIONS