Palais de justice de Saint-Laurent du Maroni

La création de cette cité s’inscrit dans le cadre des accords de Guyane du 21 avril 2017 entre l’État et le collectif “pour que la Guyane décolle”. Elle s’inscrit dans un contexte de très forte croissance démographique de Saint-Laurent-du-Maroni.
La cité comprendra notamment un tribunal judiciaire, un centre pénitentiaire, un service pénitentiaire d’insertion et de probation et des locaux de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse. La cité sera située au sein du secteur de la crique Margot à 7 km du centre-ville, au sein d’un des périmètres d’aménagement de l’opération d’intérêt national de Guyane.
Suite à l’officialisation du choix du site fin 2018 par la garde des Sceaux, l’année 2019 a été marquée par la poursuite des études préalables, des investigations de terrain, des études de programmation ainsi que la mise en oeuvre des actions permettant la libération du site de ses occupants sans titre.
Le conseil d’administration du 13 novembre 2019 a approuvé le passage en phase opérationnelle de cette opération, permettant le dépôt du dossier de déclaration d’utilité publique et le lancement en 2020 d’un appel d’offres auprès de groupements pour la conception, la réalisation et l’exploitation-maintenance de cette cité.

  • études
  • Travaux
  • livré

JURIDICTION CONCERNÉE

TJ

CALENDRIER

2020 : lancement de l’appel d’offres en conception-réalisation - exploitation-maintenance

CHIFFRES CLÉS

5 000 m² environ de surface de plancher pour le tribunal judiciaire
25 ha de foncier
500 places pour l’établissement pénitentiaire
130 000 heures d’insertion pour l’ensemble de la cité